Le Chantier Chambord-Châteaux se fixe pour principal objectif d’étudier sous un nouveau regard le Domaine national de Chambord, site d’exception du Val de Loire.

Humanités, sciences du vivant et des matériaux, etc. se sont associées afin d’en permettre une nouvelle compréhension à travers :

  • La production, la collecte et l’analyse de données hétérogènes
  • Le développement des synergies avec et entre les sites patrimoniaux en Région Centre-Val de Loire
  • La proposition de nouveaux savoirs et services numériques de médiation culturelle et touristique prenant appui sur des ressources scientifiques

Premier terrain d’expérimentation, le Domaine national de Chambord permet au Chantier de définir un modèle de valorisation structurant et d’en assurer le transfert vers d’autres sites castraux du Val de Loire. Chambord-Châteaux a également pour ambition le développement de projets thématiques en lien avec le patrimoine castral (jardins, Léonard de Vinci, etc.) ainsi que la reconstitution de patrimoines disparus à partir de données scientifiques à forte valeur ajoutée.

Chiffres clés

  • 23 laboratoires, 100 chercheurs
  • 10 projets associés autour d’un projet commun de valorisation

Le Chantier Chambord-Châteaux ambitionne d’étudier sous un nouveau regard le Domaine national de Chambord, site d’exception du Val de Loire. Élément emblématique du patrimoine naturel et culturel régional, il fait l’objet d’une étude globale, portant sur le château et son espace environnant, en mobilisant et croisant de nombreuses disciplines scientifiques : histoire, archéologie, architecture, biologie, sociologie, géosciences, sociologie, sciences de la gestion, sciences et technologies de l’information et de la communication, etc.

Depuis 2014, plusieurs unités de recherche de la Région Centre-Val de Loire, soit près d’une centaine de chercheurs, sont mobilisées sur ce chantier pour définir une approche scientifique innovante et donner au patrimoine une nouvelle intelligence. Par la mutualisation des méthodes, des pratiques et des savoir-faire, il permet de développer de nouveaux savoirs et outils de médiation. Pour atteindre cet objectif, il rassemble plusieurs projets interdisciplinaires et complémentaires, financés par des appels régionaux (APR IA et IR), nationaux (CVT Athéna) et d’autres apports (mécénat, investissement en co-production, contrats doctoraux, CIFRE). Les projets contribuent à la collecte et à la production de données, de contenus scientifiques et d’outils d’analyse sur le Domaine national de Chambord et les châteaux du Val de Loire, comme à la définition d’opérations de valorisation des patrimoines culturels et naturels. L’originalité de la démarche est de prendre appui sur des ressources scientifiques solidement établies au sein du Chantier pour proposer de nouveaux services de médiation culturelle et touristique (principalement numériques), comme par exemple la mise en valeur de la Grande Promenade du Domaine national de Chambord. Conçue comme un démonstrateur régional et national, cette dynamique, consacrée au monument et à son environnement, ambitionne de s’étendre à d’autres châteaux du territoire régional, national, voire européen.

Projets de valorisation spécifiques

Partenaires du chantier

Partenaires académiques

 

Partenaires non-académiques

 

Présentation

 

Le Chantier Chambord-Châteaux se fixe pour principal objectif d’étudier sous un nouveau regard le Domaine national de Chambord, site d’exception du Val de Loire.

Humanités, sciences du vivant et des matériaux, etc. se sont associées afin d’en permettre une nouvelle compréhension à travers :

  • La production, la collecte et l’analyse de données hétérogènes
  • Le développement des synergies avec et entre les sites patrimoniaux en Région Centre-Val de Loire
  • La proposition de nouveaux savoirs et services numériques de médiation culturelle et touristique prenant appui sur des ressources scientifiques

Premier terrain d’expérimentation, le Domaine national de Chambord permet au Chantier de définir un modèle de valorisation structurant et d’en assurer le transfert vers d’autres sites castraux du Val de Loire. Chambord-Châteaux a également pour ambition le développement de projets thématiques en lien avec le patrimoine castral (jardins, Léonard de Vinci, etc.) ainsi que la reconstitution de patrimoines disparus à partir de données scientifiques à forte valeur ajoutée.

Chiffres clés

  • 23 laboratoires, 100 chercheurs
  • 10 projets associés autour d’un projet commun de valorisation

Le Chantier Chambord-Châteaux ambitionne d’étudier sous un nouveau regard le Domaine national de Chambord, site d’exception du Val de Loire. Élément emblématique du patrimoine naturel et culturel régional, il fait l’objet d’une étude globale, portant sur le château et son espace environnant, en mobilisant et croisant de nombreuses disciplines scientifiques : histoire, archéologie, architecture, biologie, sociologie, géosciences, sociologie, sciences de la gestion, sciences et technologies de l’information et de la communication, etc.

Depuis 2014, plusieurs unités de recherche de la Région Centre-Val de Loire, soit près d’une centaine de chercheurs, sont mobilisées sur ce chantier pour définir une approche scientifique innovante et donner au patrimoine une nouvelle intelligence. Par la mutualisation des méthodes, des pratiques et des savoir-faire, il permet de développer de nouveaux savoirs et outils de médiation. Pour atteindre cet objectif, il rassemble plusieurs projets interdisciplinaires et complémentaires, financés par des appels régionaux (APR IA et IR), nationaux (CVT Athéna) et d’autres apports (mécénat, investissement en co-production, contrats doctoraux, CIFRE). Les projets contribuent à la collecte et à la production de données, de contenus scientifiques et d’outils d’analyse sur le Domaine national de Chambord et les châteaux du Val de Loire, comme à la définition d’opérations de valorisation des patrimoines culturels et naturels. L’originalité de la démarche est de prendre appui sur des ressources scientifiques solidement établies au sein du Chantier pour proposer de nouveaux services de médiation culturelle et touristique (principalement numériques), comme par exemple la mise en valeur de la Grande Promenade du Domaine national de Chambord. Conçue comme un démonstrateur régional et national, cette dynamique, consacrée au monument et à son environnement, ambitionne de s’étendre à d’autres châteaux du territoire régional, national, voire européen.

Projets

Projets de valorisation spécifiques

Partenaires du chantier

Partenaires académiques

 

Partenaires non-académiques