Plateforme numérique

 

Responsables scientifiques

Benoist PIERRE, Professeur des Universités – Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR), UMR 7323

Jean-Charles BILLAUT, Professeur des Universités – Laboratoire d’Informatique Fondamentale et Appliquée de Tours (LIFAT), EA 6300

 

L’objectif du Chantier Transversal est de construire une plateforme numérique de données hétérogènes dédiée aux patrimoines culturels et naturels du Val de Loire. La plateforme permettra aux porteurs de projets des Chantiers Interdisciplinaires Thématiques de mettre en commun de façon pérenne leurs données, de les publier avec une plus grande visibilité et de les valoriser au travers d’un portail en ligne ergonomique et fonctionnel. Cette plateforme ambitionne également de concourir au développement de projets numériques de médiation scientifique innovants à développer en partenariat avec les acteurs institutionnels et socio-économiques régionaux.

Cette plateforme sera conçue de façon à garantir :

  • Le sens et la précision originels des données, via une démarche d’intégration sémantique :
    • orientée par les données : conditionnée par le contenu
    • collaborative : nécessité d’établir un consensus avec les coordonnateurs métiers
    • incrémentale : au fur et à mesure des nouveaux domaines couverts
  • Un accès à des outils de recherche :
    • adaptés aux besoins des différents acteurs de la recherche et de la valorisation
    • fédérés, permettant de croiser des ressources provenant de collections différentes, voire de domaines différents
    • multidimensionnels : sélections de zones spatiales, temporelles, etc.
    • contextualisés et personnalisés en fonction du profil utilisateur et de sa recherche
  • Une restitution innovante et pertinente des résultats :
    • qualitative : qualité d’image, qualité de la présentation et de la navigation, métadonnées supplémentaires, possibilité d’affiner les résultats obtenus, etc.
    • visuelle : tableaux croisés, cartes, interfaces de visualisations graphiques, comparaisons d’images, etc.
    • intelligente: aide à la décision, recommandations, découverte de connaissances, etc.
    • réutilisable : exports dans des formats standard du Web et des différentes communautés concernées
    • valorisable : génération de jeux de données pour des applications de valorisation

Le fonctionnement de la plateforme numérique s’articule en quatre processus :

  • Moissonnage continu des données : l’entrepôt mutualisé de la plateforme s’alimente en continu à partir des différentes bases des projets de recherche des chantiers
  • Traduction des données : la brique d’interopérabilité traduit et enrichit sémantiquement les données de l’entrepôt mutualisé, à l’aide d’une ontologie dédiée au patrimoine culturel et naturel, afin de les rendre interopérables et de les stocker dans une base de connaissances
  • Interrogation et restitution des données : le portail des données patrimoniales interroge la base de connaissances en fonction des recherches des utilisateurs puis restitue les résultats via divers outils d’analyse et de visualisation
  • Extraction des données : les utilisateurs peuvent extraire les données de ces résultats dans des formats adaptés à leurs objectifs spécifiques de recherche, d’enseignement ou dans le cadre de projets numériques de valorisation